Biographie 2018-01-07T12:50:17+00:00

Sébastien fait, dans la vidéo qui suit, le résumé rapide des différentes expériences qu’il a vécues depuis son enfance.
https://youtu.be/Q404-_ALh94

La vidéo: https://youtu.be/Q404-_ALh94


Sébastien Lecler est né dans la région parisienne, en Essonne, dans la ville de Brétigny-sur-Orge.

Très tôt il eut des problèmes de santés, au niveau des bronches, et le traitement médicamenteux à favorisé une forte prise de poids.
Sébastien fut atteint d’obésité dès l’âge de 6ans, et à atteint un poids de 140kg à l’âge de 16ans.

Divers déclic sur l’importance de maigrir, lui sont apparu après la visite médicale de la classe de 3ème, mais rien ne s’est mis en place pour cela.

Après un régime essayer durant les vacances scolaires d’été, qui ne s’est soldé par aucune perte de poids, une forte dépression le gagne, avec des envies de suicides.

Pour sa rentrée en 1ère S, Sébastien se met un Ultimatum et décide de se donner 1 mois pour perdre du poids, et si il n’y arrivait, il choisirait de mettre fin à sa vie.

Le résultat est qu’en 8 mois il arrive à perdre 60kg (la vidéo dont il en parle est disponible:  ici )

Après sa perte de poids, il est persuadé que l’ensemble de ses souffrances sont derrière lui.
Ce fut l’une des plus grandes claques de sa vie, car il réalisa que l’enfer intérieur continuait malgré la perte de poids.
Il s’est dit que c’était surement parce que son corps n’était pas beau, alors il s’est passionné pour la musculation.

Il a atteint ses objectifs, d’avoir un corps beau et musclé, mais cela ne le satisfait toujours pas.
Il chercha le bonheur dans le regard des autres, dans le faite d’être aimé, apprécier.

Il se passionne pour le développement personnel, lisent beaucoup de livres dans divers domaines, la PNL, de psychologie, afin de mieux se comprendre et comprendre les autres.

Au fond de lui ce qu’il voulait plus que tout était d’être en paix avec lui même, et il savait au fond de lui que c’était possible.
C’est pour cela qu’il essaya à travers une multitude de choses, de transformations comportementale et physique de trouver cette paix.

En septembre 2011, sa petite soeur quitta son corps suite à un accident de moto.

L’impermanence de l’existence sur terre lui saute au visage.
Il était déjà croyant, dans la religion catholique, ce qui accentua sa foi afin de faire le deuil de sa soeur.

Sébastien quitta l’université après avoir fait une licence en économie, afin de se lancer dans du coaching sportif et nutritif pour aider les autres.

Il vivra une seconde forte dépression, qui l’amènera à réaliser à quel point il est submergé par la peur du jugement des autres, et sur lui même.

À travers divers livres et rencontre, une ouverture se fait, et il prend connaissance des mécanismes, et de l’identification aux pensées, à ce qu’on appelle l’égo.

Une brèche en lui s’ouvre d’où une paix s’en dégage.

Entre temps il avait quitté la religion catholique, et découvrait le monde de la spiritualité, nous sommes ici en milieu-fin de l’année 2015.

À travers une lecture « Nouvelle Terre » d’Eckharte Tolle, en avril 2016 une évidence s’impose à lui, c’est d’être dans l’instant présent.

Durant une année il pratiquera ce que certains appel la pleine conscience, ce qui est d’être présent à ce que l’on fait en permanence.
Il passa des heures et des heures à écouter des enregistrements audio de ce même auteur.

En parallèle il se mit à lire les livres de Ramana Maharshi.

En mettant son attention sur sa respiration et sur ce qu’il faisait, Sébastien réalisé à quel point la vie devient simple et paisible.
De nombreuses peurs se révèleront durant cette période, de fortes émotions, de nombreuses croyances tomberont.

Mettre son attention sur l’instant, sur le corps, demandait un effort d’attention, de concentration, de vigilance, mais la paix qui est découlais était fraiche et nouvelle, et surtout disponible à tout instant.

En fin d’année 2016 et début 2017, Sébastien découvre Mooji, un enseignant spirituel, qui fait des satsangs sur YouTube.
Sébastien passera des dizaines d’heures à regarder et écouter ce que Mooji pointait dans ses vidéos.

En mars 2017, il y a eu comme un micro basculement. D’un seul coup être présent, être dans le moment présent ne demandait strictement aucun effort.

Tout semblait identique, mais tout semblait aussi neuf, vu d’un nouvel oeil.

À partir de ce moment, un effondrement total de ce qu’il pouvait croire être se fit.

Son activité mentale diminua drastiquement. Il se mit à vivre simplement sans vraiment se poser des questions.

Il continua et continue encore à accueillir les personnes qui souhaitent parler, échanger avec lui.

Sébastien passa par un long moment sans ne plus faire de vidéo, car il n’avait plus rien à dire, il était évident pour lui qu’il ne pouvait pas parler de ça, sans que cela soit déformé, interprété, ou réduit par des mots.

Il en rigolait et selon lui la seule manière dont l’on peut transmettre authentiquement « ça » est le silence.

Il décida de mettre en place des méditations régulières en live sur YouTube, et de répondre aux questions que les gens auraient à lui poser.