On pourrait illustrer cette quête par ceci :
 
« Tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais déjà trouvé. » Rûmi
 
Et puis par ceci, pouvons-nous désirer quelque chose que nous n’avons jamais goûté ?
 
Si je n’ai jamais goûté de miel puis-je le désirer ?
 
Pourquoi ces deux phrases ? Pour simplement vous indiquez que ce désir d’éveil ou cette recherche, n’est pas quelques choses qui est étrangères à vous-même.
 
Chacun cherche ce qu’il est déjà.
 
C’est un peu comme le chien qui court après sa queue.
 
L’éveil, ce n’est pas un feu d’artifice qui vous attend, l’éveil est ce que vous êtes déjà. C’est simplement être.
 
Sans croyance par dessus, sans histoire, sans commentaire, simplement être.
 
Être vous l’êtes déjà, il n’y a aucune pratique qui vous permettra d’atteindre l’éveil, car l’éveil c’est vous.
 
Toute pratique qui vous fait croire à un éveil demain est et restera une pratique, car il y a un objet à atteindre qui ne serait pas déjà là maintenant.
 
Toute pratique qui vous amène à conscientiser ce qui est déjà là peut sembler une pratique dans un premier temps, mais cela fini pas être une non-pratique.
 
Quand il est dit « l’éveil c’est vous » ce n’est pas dans le sens où le mental-ego pourrait le comprendre.
 
C’est simplement cette présence, permanente, silencieuse, sans commentaire, sans jugements, paisible, infini que vous êtes.
 
Quel est le but de cette quête ? Le bonheur, la paix, la joie, la complétude.
 
Qu’est-ce qui vous fait croire que cela n’est pas déjà là ?
Une simple pensée.
 
Retirer cette pensée, et les autres qui peuvent arrivée qu’est ce qu’il reste ?
 
Qu’est ce qu’il reste quand il n’y a plus de question ?
 
Qu’est ce qu’il y a avant la pensée ?
 
Toutes ces questions pointent vers ce que vous êtes, mais que le mental ne peut appréhender ou comprendre.
 
On continue de parler de ce sujet : « LA QUÊTE DE L’ÉVEIL » dans la vidéo du jour :
 
2018-05-26T09:03:20+00:000 Comments

Leave A Comment