LA PAIX INTERIEUR PEUT-ELLE ETRE PERMANENTE ?

LA PAIX INTÉRIEURE PEUT-ELLE ÊTRE PERMANENTE ?

À travers certaines techniques et méthodes, certaines personnes m’ont témoigné avoir vécu, des états de paix, d’amour, de bonheur incroyable… mais cela avait par la suite disparu.

L’idée ici, c’est que des états fabuleux étaient vécus (positif), durant des périodes variables pouvant être de plusieurs semaines, mais suivis de période tout aussi puissante, mais dans des émotions que l’on pourrait dire négatives.

Et d’ailleurs lorsque des états de béatitude sont vécus, et qu’ils disparaissent, cela peut devenir une quête et là c’est le piège.

Toute une histoire mentale va se raconter pour se rappeler comme c’était bien, comme cela doit être le but, et un mouvement déployant une énergie incroyable va en découler pour retrouver cet état…

Les questions qui ont suivi étaient logiques :
– Et toi Sébastien ? Est-ce que ton état est permanent ? Est-ce que cela part ?
– Si oui comment fais-tu pour le maintenir, pour qu’il reste ?

Ce qui est vécu n’est pas un « État ». Un état par définition est quelque chose qui va arriver, qui va durer un certain temps et qui va ensuite disparaitre.

Donc parler de paix intérieure comme un « état », ici dans ce qui est vécu, n’est pas juste.

Pourquoi ne peut-on parler nous parler d’état de paix intérieure ?

Car la combinaison de mots « paix intérieure », « amour », « joie », « bonheur », « quiétude », « sérénité », « silence », ne sont que les parfums de ce que nous sommes.

Ce que nous sommes ne peut pas disparaitre, c’est là en permanence, sans effort.

Le simple fait de revenir ici, dans l’instant au sentiment d’ÊTRE, révèle l’ensemble de ses parfums.

L’agitation mentale et l’attention qui lui ai donné, est la source de la croyance que la paix disparait.

Une image pourrait vous montrer à quel point le simple fait de mettre son attention sur la petite agitation mentale peut nous faire croire que la quiétude disparait.

« Imaginons que nous soyons dans une grande prairie magnifique, verdoyante, calme, silencieuse, avec simplement au loin le bruit des feuilles, et des quelques oiseaux.

Dans ce havre de paix, nous avons emmené avec nous deux grosses enceintes, qui développent une puissance sonore impressionnante.

Ces deux enceintes sont reliées à un micro.

À nos pieds, nous nous apercevons qu’il y a une magnifique fourmilière.

Si l’idée nous venait de mettre le micro juste à côté de la fourmilière, alors d’un seul coup, nous pourrions croire que la paix de cet endroit a disparu, par le bruit que fait cette fourmilière avec l’aide des enceintes. »

Ici c’est pareil, lorsque l’attention est placée sur la perception de ce qui nous entoure, sur le corps, ce la respiration, alors il est perçu immédiatement un calme profond toujours présent.

À contrario, si l’attention se déplace et se met sur l’agitation mentale, où plein d’histoire et de scénario y sont racontés, alors effectivement il semblerait que le calme disparaisse.

On continue sur ce sujet dans la vidéo du jour :
➤ la vidéo du jour :https://youtu.be/PZqX7bVlIZ4

2017-11-18T12:42:32+00:00 1 Comment

Laisser un commentaire